IMAGES

CLIQUEZ SUR LES IMAGES POUR LES AGRANDIR.
Vous pouvez bien entendu copier ces images si elles vous plaisent mais merci d'en citer la source si vous les publiez quelque part.

jeudi 26 avril 2018

Ça craint la poste en ce moment ! les timbres augmentent pour un service moindre.




Pour information, mon mail art posté le jeudi 19 avril avant 15 h et sur lequel la guichetière a elle-même apposé le timbre à date n'est toujours pas arrivé à Nadine. Un autre art postal parti le lundi 23 lui est parvenu hier mercredi 25 avril. C'est à n'y rien comprendre.
J'actualise ce vendredi 27 avril. Mon art postal est arrivé ce jour, protection déchirée et remis dans un sachet-enveloppe plastique de la poste. Une semaine et un jour pour faire le voyage.



Le vendredi 20 avril j'ai posté une enveloppe à Ambre. A priori ce courrier n'est pas arrivé non plus puisque je n'ai pas eu de nouvelles depuis. 

Ma fille Bé a posté un courrier lundi, en lettre suivie, pour la Bretagne. Hier mercredi elle a regardé le suivi de la lettre et ça disait que le courrier avait bien été déposé hier mercredi dans la boîte du destinataire. OR cette lettre N'A PAS été déposée dans la boîte aux lettres du destinataire qui attend ce courrier de toute urgence.
Le courrier suivi prétendument déposé en boîte aux lettres le mardi 24 avril est arrivé ce vendredi 27 avril. Bonjour les délais assurés : 96 heures au lieu de 48.

Lenteur d'acheminement et MENSONGE pour dire que le délai de 48 h a bien été respecté. Il est clair que cela me donne de moins en moins envie d'utiliser leurs services. De là à prendre à nouveau de la distance avec l'art postal, il y a peu. 

Pour rappel, mon mail art pour ma fille Bé parti le 16 novembre dernier n'est jamais arrivé !!!!


mardi 24 avril 2018

La Bretagne gourmande... très gourmande, pour Dentellebleue

En réponse à Dentellebleue et l'histoire de l'oignon de Roscoff, voici quelques desserts et mollusques bivalves réputés de Bretagne : un gâteau breton, du far, des crêpes de froment, une galette de blé noir, de la confiture, des petits beurres bretons, une tasse de cidre pour accompagner les desserts ; quelques coquilles Saint-Jacques, moules marinières et mouettes – non, on ne mange pas les mouettes - sont là pour nous rappeler que la Bretagne aux côtes finement ciselées est bordée par l'océan. La jolie bretonne du pays bigouden reconnaissable à sa coiffe(*), le superbe bol des faïenceries de Quimper que j'ai personnalisé au prénom de Ginette et les quelques incontournables hortensias sont là pour achever la composition. J'ai encadré le tout de dentelle pour Dentellebleue qui l'aime tant et qui a lancé l'idée de ce carnet navette sur le thème "La Bretagne Gourmande".

recto
verso
 


(*)Au sujet de la coiffe bretonne, elle serait apparue au cours du XVIIe siècle, mais c’est à la fin du XVIIIe que semble se dessiner la coiffe de Pont-l’Abbé. Le nom de bigouden lui vient probablement du nom breton de la pointe qui la surmontait à l’époque.
Très basse au début du XIXe siècle, elle atteint 35 voire 38 cm à la fin du XXe. L’activité des grosses conserveries permettait aux jeunes du pays de rester travailler sur place sans avoir besoin de partir. Ce sont ces journées de travail qui ont vu naître un jeu de rivalité, une émulation entre les jeunes filles, chacune rajoutant un centimètre de plus à sa coiffe, lançant ainsi une nouvelle mode. C’est comme ça qu’entre 1920 et 1940, la coiffe a pris de nombreux centimètres...
Cependant, « une légende veut que ce soit en réaction à l’arbitraire de Louis XIV qui, en 1675, réprima fort brutalement la révolte, appelée la révolte du papier timbré, qui embrasa toute la Bretagne après l’instauration d’impôts nouveaux. Le dernier bastion qui refusa de rendre les armes fut le pays Bigouden en représailles de quoi le Roi Soleil fit raser quelques clochers (comme celui de la chapelle de Languivoa à Plonéour Lanvern). C’est en souvenir de cette rébellion et de ses conséquences que les femmes auraient fait prendre de la hauteur à leurs coiffes symbolisant ainsi les clochers abattus. [...]
Pour lire la suite c'est ici

L'oignon rose de Roscoff de Dentellebleue et son histoire

Dire que c'est joli ne suffirait pas à exprimer mon ressenti visuel lorsque j'ai eu le carnet en main lors de son troisième voyage postal.

recto
verso

Dentellebleue a voulu expérimenter un fond teinté avec un demi-oignon et de la peinture acrylique et c'est très réussi. Le voici ouvert pour présenter la double page du carnet navette.


L'histoire de l'oignon de Roscoff est intéressante et elle nous est ici contée en images. Pour l'histoire en détail, je vous invite à vous rendre sur le blog de Dentellebleue qui nous conte en long et en large l'histoire des Johnnies (les "petits Jean") et de l'oignon rose de Roscoff.

Merci Dentellebleue. Tu te souciais que ce mail art me plaise. En réponse je peux te dire que oui, je le trouve absolument superbe et comme toujours très raffiné.

dimanche 22 avril 2018

Les oies sauvages de retour à Lille avec un petit souvenir d'Afrique

Petit clin d’œil à mon amie Nadine en réponse à son magnifique art postal sur l'Afrique. Un peu de couture, de la dentelle et, en toile de fond, un ravissant tissu africain que Nadine m'avait envoyé il y a plusieurs années. C'était en février 2012 et c'est ici sur mon blog.
Quant aux oies, Nadine saura pourquoi. Et, oui, les oies (sauvages) migrent vers l'Afrique en hiver, ce n'est donc pas par hasard que vous les voyez ici. Elles ont rapporté un petit souvenir de leur migration (la pièce de tissu). Petite pochette art postal. J'irai la glisser dans une boîte tout à l'heure. 

Art postal scanné - on ne voit pas tellement que la dentelle "oies" est de couleur écrue et qu'en fait elle n'est pas aussi transparente que le scan voudrait le faire croire. J'ai donc pris une photo (ci-dessous) pour vous montrer mais même la photo ne rend pas la réalité (celle que v"oies" mes yeux).


Verso de la pochette art postal

A vol d'oiseau et avec le retour des  beaux jours dans le Nord de la France, les oies devraient arriver assez vite. Espérons-le. Merci la Poste. 
Le voilà prêt à partir. Une fois n'est pas coutume je me suis rendue compte après l'avoir scellé que j'avais oublié la mention art postal. J'aurais pu rouvrir et recommencer mais je n'ai plus de papier cellophane alors j'ai inscrit la mention sur la protection transparente. 


samedi 21 avril 2018

Si l'Afrique m'était contée - art postal de Nadine

Merci énormément Nadine pour ce superbe mail art. Il a pris son temps pour arriver mais je l'apprécie à 200 % et même plus si tant est que c'est possible.
Tout est beau : le fond avec la carte d'Afrique, le palmier, l'enfant nomade, l'éléphant qui lève sa trompe et les timbres qui sont superbes.
A l'intérieur, que de merveilles ! Le magnifique éléphant IFAW (International Fund for Animal Welfare) va prendre place à mon chevet, tout près de moi. Merci infiniment.


zoom sur la petite queue du cœur qui ressemble à une pomme


"Regarde comme la Flandre est belle" Abel Leblanc

jeudi 19 avril 2018

Lazard & Lasard, deux sœurs, femmes peintres du début du 20è siècle

Le hasard (ou Lasard) m'a fait tomber sur un article de presse parlant de deux femmes peintres nées à Metz (57) en 1884 et 1885, deux sœurs. L'une brune, l'autre rousse et née avec un handicap. A cette époque de 1884, Metz était devenue allemande suite à la victoire de la Prusse sur la France (par le traité de Francfort).*
Metz étant redevenue française en 1918, ces deux femmes peintres et leurs œuvres font donc partie du patrimoine français et même lorrain. Pourtant elles sont pour ainsi dire inconnues ici en France - même si Lou a vécu longtemps à Paris et a côtoyé d'illustres peintres et hommes de lettres -. alors que bien connues outre-Rhin.
Leurs œuvres m'ont plu au premier regard. Leur histoire m'a touchée. J'ai décidé d'en faire un art postal un peu particulier pour mon amie Nadine. Des recherches sur internet, un lâcher-prise total jusqu'à ce que l'idée de la mise en page germe en moi, et enfin des petites mains de couturière pour un petit livret en papier de soie (j'avais et j'ai encore pas mal de réserves, mes deux petites poires n'ayant pas éclusé tout le stock). Et voilà, mon art postal est parti aujourd'hui à 15 h. 




A l'intérieur de ce livret art postal, l'histoire de ces deux sœurs ainsi que quelques unes de leurs œuvres. Vous pouvez cliquer sur chacune des images pour les agrandir à l'écran. Bonne lecture.








L'article de journal publié dans un journal local est de Vincent Poulain. Les biographies ajoutées à la fin sont issues de recherches faites sur internet.



* Un peu d’histoire :
Lors de l'annexion allemande (1871 à 1918),  administration du Reichsland : L'Alsace-Lorraine est divisée en 3 districts :
Haute-Alsace, chef-lieu Colmar, correspond à l'actuel Haut-Rhin. Le territoire de Belfort qui n'a pas été cédé à l'Allemagne par le Traité de Francfort n'a obtenu le statut de département français de pleins droits qu'en 1922.
Basse-Alsace, chef-lieu Strasbourg, correspond à l'actuel Bas-Rhin, avec quelques villages des cantons de Schirmeck et Saales pris à l'ancien département des Vosges.
Lorraine, chef-lieu Metz, correspond à l'actuel département de la Moselle, formé à partir de l'ancien département Moselle (diminué de son quart ouest) et d'une partie (environ son quart nord-est), de l'ancien département de la Meurthe.  Les parties n'ayant pas été cédées à l'Allemagne ont été par la suite fusionnées en un seul département : la Meurthe-et-Moselle.

Merci Eléna :)

Merci à Eléna pour ce bien joli art postal très printanier. La photo ne rend pas le visuel mais le fil de laine enroulé autour de la bobine est bien réel. Une petite robe pour l'été ?

jeudi 12 avril 2018

1 2 3 Soleil de Saby

Merci Saby pour ton art postal ensoleillé plein de rêves, de couleurs et de saveurs. Tu as parfaitement raison, on a tous et toutes besoin de douceur et de gentillesse et j’apprécie toujours autant nos échanges et je me réjouis que tu aies "chopé le virus de l'art postal" (voir ici).



mercredi 11 avril 2018

La Bretagne gourmande en réponse à Dentellebleue

J'espère que j'ai bien fait mes devoirs dans le petit cahier. Rose, ça m'a fait penser aux jolis petits cochons roses que l'on appelle aussi le "porc breton" (pauvres petites bêtes), aux échalotes et aux artichauts (il doit y avoir tout cela dans le pâté Henaff, un super produit breton, d'excellente qualité).




La Bretagne gourmande par Dentellebleue

La fraise dans tous ses états.

Merci à Dentellebleue pour ce magnifique carnet rose, tout de tissu confectionné et joliment enrubanné et décoré. Je l'ai photographié sur la couverture de l'un de mes cahiers de couleur rouge afin de bien faire ressortir les couleurs et les motifs.




dimanche 8 avril 2018

Treble staff or treble clef : la clef de sol

Un nouvel art postal, cette fois pour Thérèse Waryn, sur le thème la clef de sol.
Je me suis bien amusée. Cherchez les cha(t)s 😊


carton, collages, fil (le fameux "fil rouge"), rubans adhésifs, gouache, poudre d'or

samedi 7 avril 2018

Une belle poire

Voilà, j'ai refait ma poire, avec de la colle classique. Que n'y ai-je pas pensé plus tôt ?



matériel utilisé : un morceau de chemise cartonnée, du papier de soie, du papier Canson de couleur, de la colle en stick, quatre agrafes, une paire de ciseaux.

Jaune, orange, vert pomme, les couleurs du printemps

On dirait que la météo se veut plus clémente dans nos régions depuis hier. Cela m'a donné des ailes pour un deuxième art postal hier soir tout en regardant le petit écran. Quel dommage que ces ailes ne me permettent pas d'aller porter mon envoi directement à sa destinataire, histoire de faire un petit aller-retour, passer un moment agréable avec mon amie Nadine, et revenir chez moi faire ce que j'ai à faire. J'ai acheté et testé un nouveau tube de colle (voir article précédent). Bilan : c'est pire qu'avec ma colle bon marché (et pourtant celle-là je l'ai payée le prix fort !). Je ne me décourage pas. J'y arriverai. Un jour j'y arriverai ! En attendant c'est comme c'est : très artisanal et pas moche non plus. Après tout ce sont souvent les petits défauts qui font que les choses (et les gens) sont uniques (mais non pas "tuniques"). 





PS : j'ai supprimé hier mon ancien blog d'art postal, le premier du nom, et je l'ai importé ici sur ce blog ce matin. Les articles se sont donc automatiquement mis au tout début de ce blog puisque classés par ordre chronologique. En ce qui concerne l'année 2010, les images n'ont pas suivi mais les articles sont là. Ensuite, ça va, tout semble être là mais je n'ai pas le courage de les refaire défiler un par un. J'ai aussi supprimé l'affichage de certains libellés dans la liste à droite car elle était vraiment trop longue et prenait trop de place. Grand nettoyage de printemps !
Il n'est pas impossible que j'importe ici également le contenu d'un autre blog tout aussi ancien, pas spécifiquement dédié à l'art postal, mais où j'ai commencé à faire et publier des arts postaux.

C'est amusant : en allant voir certains messages par catégories (les étiquettes ou libellés à droite), je me suis rendu compte que j'ai éprouvé exactement la même envie (soleil, jaune, bleu) il y a un an presque jour pour jour. C'était fin mars, on est encore début avril. Le soleil est vraiment un facteur important pour moi. Et la lumière et luminosité aussi.
https://artvoyageursuite.blogspot.fr/2017/03/jaune-et-bleu-des-arts-postaux-aux.html

vendredi 6 avril 2018

Le plein de vitamines pour mon amie Saby

C'est parti en début d'après-midi et j'espère que le facteur prendra ses jambes à son cou pour l'apporter. Le soleil aidant - pratiquement la première journée ensoleillée ici dans l'Est depuis des mois - j'ai eu envie d'envoyer de la couleur et de quoi faire le plein de vitamines à mon amie Saby. 
A l'intérieur du pli, j'ai voulu tenter quelque chose de nouveau pour moi et j'ai trouvé l'idée de base  d'une carte originale dans un petit livre que j'ai depuis des années sans l'avoir jamais exploité. 

L'art postal proprement dit

A l'intérieur, une carte. Le matériel de base : de la colle, du papier de soie

le petit livre dont je parle plus haut

Ayant découpé, plié et agrafé mes morceaux de papier de soie, j'ai entrepris de les encoller selon la méthode indiquée. Manque de chance, c'est de la colle bon marché et ça a eu du mal de coller

Le résultat n'était pas formidable, la colle n'ayant pas pris partout. J'ai remis des points de colle.

Quelques dizaines de minutes plus tard, ça colle un peu mieux et je vais coloriser la queue et la feuille de la prune

Un peu d'aquarelle (rouge magenta pour la queue et du violet pour la feuille)

Le recto de ma carte maison

J'ai ensuite plié, coupé et encollé une feuille de papier cartonné de couleur jaune (une chemise cartonnée), puis disposé mes éléments de décoration

Des timbres poste, une adresse et la mention Art Postal, et voilà c'est parti.